© AFP /  © Christophe Esnault

Chaque édition, le Festival Musiques au Pays de Pierre Loti offre à un ou plusieurs artistes une carte blanche. Cette année, il  met en lumière les textes de Mathias Enard et les compositions de Pascal Zavaro.

Pascal Zavaro est aujourd’hui l’auteur d’une centaine de pièces pour solistes, musique de chambre, musique vocale ou orchestrale, certaines partitions alliant l’électronique aux instruments traditionnels. Ses œuvres sont fréquemment jouées en Europe, aux États-Unis et au Japon.

Elles ont déjà été créées par de nombreux artistes (Daniele Gatti, Kurt Masur, John Eliot Gardiner,...), orchestres (Orchestre National de France, Orchestre Philharmonique de Radio France, Seattle Symphony Orchestra, Shanghaï Symphony Orchestra, London Symphony Orchestra, ...), ou institutions (Rotterdam Chamber Music Society, Festival de Capuchos, Arsenal de Metz, Théâtre du Châtelet, Festival de Prague, Festival de Montpellier-Radio France, …).

 

Récompensé par le Prix Pierre Cardin de composition musicale de l’Académie des Beaux-Arts en 2000, Pascal Zavaro a également été lauréat du Festival de Shanghaï en 2007. Plébiscité par plus de 5000 lycéens à travers la France, il reçoit le Grand Prix Lycéen des Compositeurs en 2008.

 

Œuvres jouées

 

Quatre Voyages de Rimbaud / 20 mai / création mondiale

Spirale pour violon et piano / 21 mai

Le Bestiaire disparu pour violon et violoncelle / 21 et 23 mai

Densha Otoko, trio pour violon, violoncelle et piano / 21 mai

Manga-Café / 23 et 24 mai

Paix à Ithaque / 24 et 26 mai

DENSHA OTOKO pour trio (2009) - Pascal Zavaro
00:00 / 00:00

Mathias Enard est né à Niort en 1972. Il arrive à Paris pour étudier l'art contemporain et commence également à étudier l'arabe et le persan aux «Langues O». Il part accompagner un photographe dans un reportage sur la Croix- Rouge libanaise durant l'été 1991. En 1992, il part étudier le persan à l'université Shahid Behechti de Téhéran quelques mois, puis s'installe en Egypte et à Venise, grâce à des bourses d'études.

 

Après un passage à Tunis et un retour à Paris, il est nommé allocataire à l'Institut français de recherche en Iran en 1998. Il finit par s’installer à Barcelone, où il enseigne le français, puis la traduction et le persan. Il rejoint les revues espagnoles Lateral et Quimera, où il publie régulièrement interviews, articles critiques et nouvelles.

En 2003 paraît chez Actes Sud son premier roman, La Perfection du tir, (Prix des Cinq continents de la francophonie, prix Edmée de La Rochefoucault). En 2015, il se voit décerner le prix Goncourt pour son roman Boussole qui traite de la vision de l'Orient par l'Occident.

«Un talent fou.»

André Rollin, Le Canard enchaîné

«Mathias Enard s’impose comme un auteur, maîtrisant brillamment son thème et son style, entre réalisme et poésie.»

Jean-Luc Douin, Le Monde des livres

«Mathias Enard vient d’entrer dans le club sélect des écrivains qui créent leurs lecteurs. »

Joseph Macé-Scaron, Marianne

«Un écrivain est là.»

Jacques-Pierre Amette, Le Point

Rappel des dates

 

Albums de voyageurs / 19 mai

Attention Les Apaches ! / 25 mai

Association Musiques au Pays de Pierre Loti (MPPL) - B.P. 40010 - 17310 Saint-Pierre d’Oléron
‎Mentions légales / Tous droits réservés

© 2018 Nellie Bonnet